THERMOGRAPHIE - LG INGENIERIE

THERMOGRAPHIE

Thermographie infrarouge : voir les calories perdu...

Thermographie infrarouge : voir les calories perdues

 

 

thermographie-infrarouge.jpgLe diagnostic thermographique est réalisé à l’aide d’une caméra infrarouge. En mesurant la température de surface des parois, il permet d'obtenir une image précise de la qualité de l'isolation d'un bâtiment. Comment ça marche, quels résultats peut-on en attendre.  

Si vous vous demandez quel est l’état de votre isolation ou tout simplement si vous envisagez d’important travaux de rénovation, la thermographie infrarouge peut vous intéresser. Pourquoi ? Car muni d’une caméra infrarouge, un diagnostiqueur peut, non pas voir au travers des murs mais mesurer leur température de surface. Et ainsi détecter les zones à l'orgine de la plus importante déperdition d'énergie.

Le diagnostic par caméra infrarouge permet de "connaître l'état réel de l'isolation. Là où le Diagnostic de performance énergétique (DPE), obligatoire dans la location ou de vente de biens immobiliers, " additionne des critères pour obtenir une lette théorique de performance (de A à G ndrl), la thermographie infrarouge apporte une réponse précise sur la qualité de l'isolation des parois".  

Le diagnostic thermique pourquoi faire ?

camera-infrarouge.jpgImaginez donc que vous puissiez voir à travers vos murs pour savoir par où s'échappent les calories. Si cela vient d’un défaut d’isolation dans un mur ; si la chaleur s’échappe à cause d'une mauvaise jointure sous une fenêtre ou encore si vous avez une fuite dans votre plancher chauffant. La thermographie infrarouge va répondre à toutes ses interrogations en mesurant la température de surface des parois.  En rénovation, elle permet de hiérarchiser les priorités et les problèmes les plus urgents à traiter. 

Le thermographie infrarouge peut aussi servir en cas de litige. Pour vérifier la mise en oeuvre de l'isolation ou la pose de menuiseries. Un client sur six fait appel à DPE-C pour des litiges sur des constructions neuves. Mais notre conseil est plutôt de prévenir les intervenants de votre chantier que vous ferez appel à la thermographie, de manière à rendre perceptible la qualité de leur travail, ce qui ne manquera pas de les intéresser et de les motiver.

Et pour la réalisation de maisons passives, c'est un outil indispensable d'aide à la conception. Il permet de traquer le moindre interstice, le moindre de défaut pour répondre aux exigences thermiques et d'étanchéité à l'air
 

Comment ça marche ?

Tous les corps rayonnent. Ce rayonnement dépend de la quantité de chaleur émise. La caméra thermique infrarouge, à travers son objectif, capte ces rayonnements. Là où une photo numérique va capter les points de lumière, la caméra infrarouge va capter ce rayonnement et le traduire en un ensemble de points de températures de surface qui vont composer "l'image thermique".

Sur chaque image, la température est traduite par un code de couleur. Plus un point est froid, plus la couleur associée va être choisie dans les tons de couleurs froides (noir, violet, bleu...) et inversement. Ces couleurs ne sont que des conventions destinées à faciliter la lecture de l'image thermique. On obtient ainsi une image thermique d'une fenêtre, d'une prise électrique ou d'un point d'humidité sur un mur. 

La mesure de cette température est relative aux autres éléments dans la pièce. C'est-à-dire que si tous les murs sont froids, l'image infrarouge sera homogène. En revanche, si un radiateur est posé sur la face interne d'un mur non isolé, l'examen thermographique de la surface extérieure du mur permettra de visualiser l'empreinte thermique du radiateur (la fuite des calories à travers le mur) par un rectangle de couleur jaune orangé, tranchant vivement avec la couleur plutôt bleutée du reste du mur.

Lorsqu'une anomalie est détectée, deux clichés sont enregistrés par le diagnostiqueur. Le premier est une image numérique classique, il sert de repère. Le second est une image infrarouge. 


thermographie-infrarouge-fenetre.jpg
Ci-dessus, l'ouvrant d'une baie vitrée mal jointe avec le dormant, la partie immobile de la menuiserie. La menuiserie, pourtant en PVC double vitrage, perd tout le bénéfice de sa résistance thermique.

En pratique comment ça se passe ?

Le diagnostic thermique infrarouge se déroule généralement en deux étapes. Le diagnostiqueur réalise d'abord une visite de terrain durant laquelle il va traquer les défauts d'isolation. Dans un deuxième temps, il réalise son rapport écrit. Selon les entreprises, le rapport est plus ou moins long et plus ou moins détaillé. Ce rapport se présente généralement avec tout ou partie des photos réalisées sur le terrain. Puis une synthèse et une analyse des défauts relevés. Certaines sociétés font également des préconisations.

thermographie-infrarouge-humidite.jpg
Ci-dessus : La caméra thermique détecte une zone humide (en vert sur l'image infrarouge) sous la solive, à gauche de la fenêtre.

Bon à savoir 

La thermographie infrarouge aussi magique soit-elle à des limites. Ainsi, les meubles encastrés ne permettent pas de visualiser l'état de l'isolation qui se situe derrière. C'est pourquoi, il est important qu'un diagnostic thermographique se fasse à la fois à l'intérieur et à l'extérieur du bâtiment.

La meilleure période pour faire un diagnostic thermographique infrarouge se situe entre le mois d’octobre et le mois d’avril. "A partir de 10 ° d’écart, on travaille dans de bonnes conditions". Ainsi, pendant les saisons chaudes, les diagnostiqueurs interviennent tôt le matin ou en fin de journée.

Il n'y a pas de crédit d'impôt pour le diagnostic thermographique infrarouge.